Accueil > L'Echo des Arènes > La science du déclin .

La science du déclin .

Le doute sur l’identité nationale , le déclin de la France, son retrait de l’histoire,s’installe dans l’opinion.
Notre pays serait hors du temps ,ses élites et sa jeunesse émigreraient massivement à l’étranger tandis qu’une classe politique coupée du réel n’aurait plus d’influence sur l’organisation et l »évolution de la société. En conséquence la foi en la démocratie reculerait pour laisser place aux forces extrémes seules capâbles de rebatir une identité nationale indispensabler à la vie collective ..
La prose d’Eric Zemmour fait un tabac tandis que le gouvernement en place semblepar son incohérence valider ces thèses .
Pourtant ce noir pessimisme ne correspond pas à la réalité d’un des pays les plus riche de la planéte,certes fragilisé par l’histoire .
Le déclin de la France est éternel .Il est gaulois puis romain puis Mérovingien , puis Carolingien …de Dagobert bà la succession de Charlemagne, de la naissance des Capétiens à la guerre de cent ans,de l’ascension des Bourbons à la chute de Napoléon ,effaçant une révolution périlleuse ,de la Restauration à Sedan , de la troisiéme à la quatriéme république , de Pétain àLaval,le déclin semble etre inscrit dans les génes de cette Nation qui doute perpetuellement d’elle meme ,mais qui parfois étonne lemonde et l’irrite souvent .
Notre pays s’est surtout brouillé avec ses élites et ses entrepreneurs. Il a inscrit le mot égalité sur tous les frontons de ses monuments publics , n’aime pas voire s’exhiber la richesse , mais reste le champion du monde de l’épargne et penche pour une vie collective organisée sous le nom de solidarité nationale , qui n’est pas un vain mot ,puisque cette solidarité assure les retraites , la santé , la famille . Mais il faut bien la financer. Et c’est là que le bas blesse. Le systéme coute si cher par son organisation hors d’age et par l’augmentation des couts qu’on ne peut plus le financer tel qu’il est.
Pendant des années on a parié sur la croissance pour rembourser les emprunts nécessaires à sa survie.
Mais tout à une fin . Deux mille milliards de dettes : l’Etat -pas la France- est en faillite .
C’est ce que constate la commission de Bruxelles chargée par nous d’assurer une stabilité budgétaire aux pays de l’eurogroupe puisqu’ils partagent une monnaie commune .
`Nous avons en effet décidé -à tord ou nà raison , avec le traite de Maastricht,une monnaie commune. Elle existe . le revers de la médaille c’est qur nous ne pouvons plus dévaluer à notre gré ,c’est à dire ruiner de temps en temps les épargnants et les rentiers pour faire tourner la machine ,et nous avons accepté , par Traité ,l’économie de marché . Il faut bien nous y r ésigner.
Or nous avons élu un Président qui préchait le contraire pour remplacer un Président agité qui ne s’était pas senti obligé à des réformes peu populaires .
Le pays , ainsi guidé , refuse de sauter l’obstacle et crie à la fin du monde alors qu’il devrait prendre des mesures de bon sens inspirées plus par l’arithmétique que par la philosophie politique .
Il ne s’agit pas de faire plaisir à l’Allemagne. Nous avons emprunté . Il faut rembourser et comme les impots ont atteints des sommets c’est bien à la depense de l’Etat et des collectivités qu’il faut s’attaquer puisque nous ne pouvons pas dévaluer la monnaie . Il faut donc fixer des priorités .
Procéder à des expertises de nos systémes de santé , d’ensegnement , de retraites ….les études ne manquent pas ! et si les choix politiques sont trop durs , procédons par référendum pour faire céder les groupes de pression. Le bon sens ne manque pas dans notre pays ;il est masqué par la polémique et l’ambition des médiocres . La France a toujours ainsi échappé au déclin .

Xavier de Roux

Publicités
Catégories :L'Echo des Arènes
  1. samedi, novembre 8, 2014 à 7 h 21 min

    Trés juste.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :