Accueil > L'Echo des Arènes > Un choix essentiel

Un choix essentiel

Derrière les éléctions municipales assez opaques se dessinent les élections au Parlement  Européen où généralement les partis casent les ecalés du suffrage universel national, les retraités de la République et les amateurs de prébendes . Mais cette fois çi une affaire trés sérieuse se dessine .L’échec de la constitution Européenne montre bien que , dans sa majorité , le peuple français ne  partage pas , non pas l’idée de l’Union Européenne , mais la façon dont elle se fait et les plans de ses architectes. L’Union Européenne est victime d’un mlal profond. L’un de ses pères fondateurs  , Jean Monnet , l’homme de Roosvelt  pendant la guerre estimait que la souveraineté nationale des peuples européens  avait conduit à deux guerres mondiales et qu’elle devait donc etre transférée à la garde des Etats Unis d’Amérique chargés de veiller à la tranquilité du monde  en le protégeant du bolchevisme qui venait de recevoir en partage la moitié de l’Europe . Cette haute pensée politique impliquait que l’on crée un « marché commun »c’est à dire un espace marchand où s’échangeraient librement les capitaux les services et les produits sous le controle aimable d’une Haute Autorité n’ayant pas de compte à rendre aux Etats puisque le droit communautaire qu’elle fabriquerait  l’emporterait sur le droit national grace à une toute puissante Cour de Justice Européenne . Les démocrates sociaux des six pays fondateurs  signèrent à Rome cette merveille qui faisait du libéralisme anglo-saxon la doctrine économique de l’Europe nouvelle. On se persuadait pourtant  que ce marchè commun pourrait conduire à une union politique étendue à toute l’Europe ,incarnant  la puissance de ce nouveau bloc. Mais l’Angleterre , qui est une ile ,veillait sur le continent pour notre oncle d’amérique . Elle refusait  toute démarche sérieuse vers l’ europe des peuples impliquant que l’on prenne en compte leur façon de concevoir l’économie;c’est à dire le partage de la richesse,l’organisation du progrés la représentation internationale et une défense commune .En 1983 François Mitterand et son programme commun de gouvernement s’en rendit compte à ses dépens , au grand dam de Jean Pierre Chevénement , puisqu’il dut s’aligner sur les régles du marchè .. mais le fameux marché ne pouvait pas fonctionner correctement avec autant de monnaies, on créadonc la monnaie commune , l’Euro avec l’espoir qu’il aurait le meme pouvoir intégrateur que le zollverein de Bismark! Effectivement l’euro implique une gouvernance économique et sociale plus intégrée ,une intégration des peuples prteuse de richesse mais surtout acceptée par eux . t nous en arrivons au Parlement Européen! Faute de Constitution le Traité de Lisbonne a introduit un peu plus  de démocratie parlementaire tout en laissant la haute autorité , c’est à dire la Commission, protégée par la Cour de Justice ,dans son face à face avec les Etats . Il est évident qu’aujourd’hui la Commission voulue par Jean Monnet est devenue tout à fait  anachronique. Les commissaires indépendants , désignés par les Etats,pratiquement inamovibles le temps de leur mandat ,ont pour seule légitimité l’application des traités sous le controle des juges et à leur service une armée de fonctionnaires coulés dans le meme moule.Au beau temps de la Synarchie on n’aurait pas révé mieux . Or les Français sont de vieux républicains . Ils savent oùest lepouvoir et qui a prise sur le pouvoir . Ils ont parfaitement compris comment fonctionnait la machine imaginée par le petit négociant de cognac .Et depuis quinze ans , d’une manière ou d’une autre ils disent non !Mais personneen France n’écoute plus la voix de la République . C’est le grand malentendu ,on a chassé les citoyens de la démocratie !François Hollande peut danser le tango avec Angela Merkel et dire que les Français ne comprennent rien  au monde moderne ,ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est de se reconnaitre dans un projet créant l’espoir et l’espérance sur lequel les citoyens pourraient s’exprimer . Ils demandent donc aux candidats au Parlement Europeen de leur dessiner un projet comme l’étoile demandait  au petit prince de lui dessiner un mouton .C’est aux candidats de rendre attrayant  le projet et d’y inscrire l’espoir . Ca n’en prend pas le chemin . Faute d’alternative on peut s’attendre à la victoire d’une opposition forte incarnée par le Front de Gauche , le Front National ou Debout la République. Il reste à ceux qui souhaitent encore une Europe démocratique forte sur l’échiquier du monde où se jouent les civilisations un an pour expliquer le projet qu’ils soutiendront le jour venu  au Parlement  Européen .  Candidates et candidats , à vos plumes !.  xavier de roux .

Advertisements
Catégories :L'Echo des Arènes Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :