Accueil > Elections, L'Echo des Arènes, Politique > Majorité absolue

Majorité absolue

Les Français, décidément, sont monarchistes. Le Roi élu doit avoir une majorité au Parlement pour faire exécuter son programme. Les élections législatives viennent une fois de plus de le démontrer. Les Français qui doutent mais qui souhaitent l’expérience socialiste n’ont pas été voter, et ils représentent presque la moitié du corps électoral. Le système électoral majoritaire a éliminé l’extrême-droite qui avait représenté près de 20% des votants aux élections présidentielles. Ainsi le Parti socialiste obtient une majorité absolue à l’Assemblée nationale, alors qu’il représente à peine le quart des électeurs inscrits. Il a la majorité au Sénat, et il détient presque toutes les régions. François Hollande a donc un pouvoir absolu, mais ce pouvoir absolu lui est conféré par une minorité du corps électoral, la majorité restant à la fois attentive et taisante. Jamais la démocratie représentative n’avait atteint de telles limites. Mais le monarque absolu doit en même temps remplir un terrible mandat. Il a juré de rétablir la croissance économique, de réindustrialiser le pays et de faire reculer le chômage. Il a promis en même temps que le budget de l’Etat serait en équilibre, et faute de diminuer les dépenses il souhaite des recettes nouvelles, encouragé par Martine Aubry, qui pense sincèrement qu’il existe des “marges fiscales énormes”, au point que le Canard Enchaîné a pu titrer sur la “Rose au poing”. Certes les prélèvements fiscaux doivent être justes, et ils ne concerneraient que 3000 familles parmi les plus riches. Mais lever 50 milliards d’impôts sur 3000 familles, est évidemment impossible même en leur confisquant tout, jusqu’aux petites cuillères ! Cinquante milliards, ça ne se trouve pas dans une pochette surprise, et comme d’habitude lorsque la fiscalité vise les riches, ce sont les pauvres qui s’apprêtent à trinquer parce qu’ils sont les plus nombreux ! Or pour faire la relance, la fameuse relance que promet François Hollande, il faut du capital pour s’investir dans l’entreprise, et si le capital privé devient frileux à cause de la fiscalité ambiante, il faudra du capital public. Mais où trouver ce fameux capital public si l’on ne peut émettre à un coût raisonnable des obligations d’Etat ? Il faut donc forcer la main de la chancelière allemande pour qu’elle accepte que l’Allemagne cautionne les emprunts français. Il est bien évident que l’Allemagne n’est pas de cette humeur. Aussi le Premier ministre, M. Ayrault, n’a fait aucun triomphalisme au soir des élections. Il en appelle à l’union nationale devant la difficulté et il a raison. Mais personne n’a expliqué aux Français la nature de la difficulté et celle des remèdes. On s’est contenté, entre les deux tours, de se gausser des tweets de la compagne du Président, qui soutenait l’adversaire de la mère de ses enfants ! Le côté Dallas, ou les Feux de l’amour, a fait beaucoup rire, mais n’a pas remplacé un débat. Sans se soucier le moins du monde de la gravité de la situation, les Français ont applaudi au spectacle de Labiche, comme au bon vieux temps où ils répondaient justement au “capital” de Marx par la “cassette” de Labiche. Nos voisins nous décrivent comme un peuple futile et inconstant, capable de danser jusqu’à l’aube sur le pont de n’importe quel Titanic. Pour l’instant, nous en sommes là, mais comme d’habitude nous guettons l’acteur, ses esquives et ses fautes probables ; pauvre Hollande qui s’est jeté avec une certaine gloriole dans la fosse aux lions. Son destin n’est pas simple. Sera-t-il un gladiateur hors pair ? Ou au contraire évitera-t-il les obstacles en dormant ? «Il n’y a pas de problèmes qu’une absence de solution ne parvienne à régler», proclamait un Corrézien célèbre, que Jacques Chirac a d’ailleurs tenté d’imiter avec un certain succès. Au fond, c’est ce que pense la majorité des Français, mais la tempête mondiale qui s’est levée remet en cause le sort de l’Occident, et la philosophie corrézienne est difficilement applicable à cette révolution des valeurs, du pouvoir et de la richesse. Souhaitons donc que le nouveau monarque absolu soit un gladiateur hors pair.

Xavier de Roux

Paru dans L’Echo des Arènes n°177 – Juillet/Août 2012

Advertisements
  1. DEVISE
    mardi, novembre 6, 2012 à 18 h 53 min

    Sujet: Rapport Gallois:
    Temps passé pour réfléchir sur le rapport gallois: 70 minutes,
    Soit pour les 38 ministres supposés présents : 2 minutes de réflexion par ministre, sans doute beaucoup plus qu’il n’en a fallu pour contrôler leurs compétences.
    Le dogmatisme de cette gauche caviar l’empêche de prendre les mesures claires exprimées par Gallois qui est loin d’être de droite et encore plus loin d’être un idiot. Bref on va augmenter le plus durement la TVA intermédiaire qui touche les artisans français, les chambres d’hôte ainsi que toute une frange de métiers « d’avenirs » et non délocalisables. A contrario on ne touche pas (0,4%) les produits importés (TV, audio, vidéo, produits blancs et bruns, jouets, ameublements etc ) qui figurent au top TEN des importations, y compris bijoux et voitures.
    Quand aux abaissements de charges, après une augmentation significative de près de 20 milliards de leurs charges ses 10 dernières années,, les entreprises et PME voient qu’elles vont avoir un hypothétique crédit d’impôt dont elles bénéficieront en 2014 au plus tôt, si elles n’ont pas disparues avant, enfin si j’ai bien compris!!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :