Accueil > Actualite, Europe, L'Echo des Arènes > Pauvre Europe !

Pauvre Europe !

L’élection du Parlement européen a lieu le 7 juin prochain. C’est une élection capitale, et pourtant tout le monde s’en moque.
C’est une élection capitale parce que les lois européennes votées par le parlement européen sous le nom de directives s’imposent à la loi nationale qui a l’obligation de les “transcrire”. Nous vivons Européens, et souvent nous ne le savons pas.
Le traité de Lisbonne, s’il est ratifié en octobre par l’Irlande, va renforcer les pouvoirs du Parlement européen qui aura désormais les mêmes prérogatives législatives que le Conseil des Etats. Or les règles économiques et sociales qui seront adoptées après la sortie de crise seront d’abord des règles européennes, les parlements nationaux n’auront qu’un rôle subsidiaire. Le Traité de Rome en 1958 consacrait la toute puissance du marché et du droit de la concurrence. Il y a tout lieu de penser que l’interprétation du Traité de Lisbonne donnera du droit européen une lecture différente. Le Parlement européen aura donc un rôle essentiel à jouer, un rôle protecteur, un rôle d’arbitre. Les grandes entreprises ne s’y trompent pas. Elles sont déjà dans ses couloirs.
Et pourtant tout le monde semble se moquer de ces élections. Les partis commencent à peine une campagne électorale, si brève qu’elle durera au maximum deux semaines ! Peu de candidats sont connus du grand public, Cohn-Bendit et Rachida Dati sont presque deux exceptions. Quant aux programmes, ils sont largement à usage interne. Madame Aubry et M. Bayrou ordonnent de tirer sur le quartier général, c’est-à-dire sur Nicolas Sarkozy en prévision des élections présidentielles, François Bayrou espère gagner la mise, en l’emportant au premier tour sur le candidat socialiste ; l’extrême gauche, assez en forme, développe un programme anti-capitaliste qui a au moins le mérite d’être clair, et l’extrême-droite souverainiste veut, à la limite, d’une Europe des Nations, mais certainement pas d’un Parlement européen doté de pouvoirs.
Il faut donc être courageux pour faire campagne et pour dire d’aller voter. Jusqu’alors la majorité et l’opposition au Parlement européen, c’était à peu près bonnet blanc et blanc bonnet puisque pour distinguer un social démocrate allemand d’un démocrate libéral hollandais, il fallait faire un certain effort. Mais tout peut changer. La crise est passée par là. On a pu constater que les certitudes anglo-saxonnes des banquiers de la City de Londres et de Wall Street si présentes à Bruxelles ont disparu le temps d’un clic sur un ordinateur, emportant dans la même tourmente les marchés financiers chinois de Hong-Kong, de Singapour et d’ailleurs, la bourse de Tokyo et bien entendu les marchés européens. Bourré de fausse monnaie fabriquée à l’abri d’une grande dérégulation mondiale, l’heureux casino où l’on jouait les finances du monde a sauté, fragilisant l’épargne, vidant les poches et fermant les usines. Or qui nous dit qu’une fois le système renfloué à grand renfort d’aides des Etats financées par le déficit de leur budget, les mêmes ne vont pas essayer de recommencer ! Le Parlement européen peut constituer un puissant contrepoids.

Xavier de Roux

Paru dans L’Echo des Arènes n°140 – Juin 2009

untitled

Publicités
  1. jeudi, juin 11, 2009 à 22 h 29 min

    Cher monsieur de Roux,

    Avec ce qui vient de se passer comme excellente surprise du résultat de l’élection européenne avec l’explosion de vote en faveur de l’écologie, j’ai hâte de lire votre prochain article s’il s’y rapporte.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :