Accueil > Actualite, Elections, Politique > L’ouverture de la chasse

L’ouverture de la chasse

mardi, février 26, 2008 Laisser un commentaire Go to comments

La chasse au gibier politique est autorisée une très grande partie de l’année, et en période électorale, on peut faire feu sur tout ce qui bouge, très licitement.

Les principaux veneurs tiennent leurs meutes dans les salles de rédaction des médias. Pas toujours très courageux, ils chassent le gibier de moyenne importance ou le gros lorsqu’il commence à se fatiguer.

Mais il y a d’autres chasseurs en embuscade, les concurrents qui manient l’escopette et les amis qui pratiquent plutôt le couteau dans le dos, ou le coup de grâce de l’animal à terre. Ainsi donc, à cor et à cri, va la vie politique que l’on dit démocratique. Ne sont épargnés que les très grands gibiers réputés sauvages ou méchants.

Pendant longtemps, et juste après son élection, Nicolas Sarkozy était classé dans cette catégorie ; on ne le tirait pas et faute de pouvoir l’abattre, il était louangé à outrance. La cour se mettait en place et l’on baisait ses chaussures avec délice et prosternation. Qui aurait le regard ? Le sourire ? La poignée de main ? Le bon mot ? L’engueulade, le coup de gueule, le grand ou le petit frisson ?

Dans les salles de presse, on cherchait l’exclusivité de la confidence, la taille nécessaire de la brosse à reluire, la photo la plus sympa, la famille, la femme, le caprice, et puis patatras… ! Le roi divorça. Ce qui aurait pu être une simple nouvelle de cour, est le commencement d’un charmant conte de fée, mélodie d’amour, la belle chanteuse et le prince charmant, tourne immédiatement à la cacophonie.

On chassa d’abord la Carla, c’était simple, mais elle fut leste, alors commença le tir groupé sur le quartier général. Le roi amoureux savourait ses brioches tandis que le peuple affamé mourrait de faim. Ce vieux remake eut un succès inespéré, d’autant qu’un Président en jean, ce n’est déjà plus vraiment un Président ; il n’est plus protégé par son habit. Il se met, au propre comme au figuré, absolument à découvert et Nicolas Sarkozy plus habitué à être chasseur que gibier, oublia les règles essentielles de la remise et du change et donna tête la première dans le piège. Il n’y avait plus qu’à sonner l’hallali à grand renfort de trompes de la renommée ; surprise la cour commença à s’éparpiller ; il n’est pas bien vu d’avoir aimé le roi, d’avoir touché son pied, ou réclamé qu’il guérisse une écrouelle. Mais chasser le Sarkozy n’est pas de tout repos ; il est évidemment jeune, solide, rapide à la course, imprévisible dans ses manœuvres. Lorsqu’il tient la forme, les chiens n’approchent pas trop. On en est là, la meute fait un boucan du diable, elle hurle, trépigne, mais se méfie, dès fois que l’opinion prompte à calculer le juste et l’injuste et à charger la victime viendrait à changer de bord !

Là ce sont les chasseurs qui sont à découvert et en grand risque. On a sonné l’ouverture de la chasse. On n’en est pas encore à la curée. On verra alors s’il s’agissait d’un rôle de composition, un carton pâte comme au cinéma ou un personnage de chair et de sang ayant la carrure d’un Chef d’Etat.

Xavier de Roux

Publicités
Catégories :Actualite, Elections, Politique
  1. jeudi, février 28, 2008 à 8 h 22 min

    Ah quelle plume…
    Même si je ne porte pas un grand amour à notre Chef d’Etat, j’avoue que le verbe m’a fait lire la prose le sourire aux lèvres.

  2. jeudi, février 28, 2008 à 13 h 36 min

    merçi mais attendons la fermeture ; à bientot xaviker

  3. vendredi, février 29, 2008 à 5 h 37 min

    ais-je raison de songer à une deuxième lecture (une transposition locale ?)
    à très vite

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :