Accueil > Actualite > Quand Madame Royal parle chinois

Quand Madame Royal parle chinois

Ça commence comme une aventure de Tintin, sur la muraille de Chine.

Tout de blanc vêtue, Madame Royal, venue faire un peu de tourisme dans ce grand pays à la mode, s’emmêle un peu dans son français et parle de la « bravitude » des Chinois, au lieu de la bravoure, comme on l’apprend généralement à l’école.

L’erreur est un peu grosse, mais beaucoup moins que le culot de la dame, qui se défend en affirmant qu’elle a inventé ce mot « pour souligner la densité de sa pensée »… Rien que ça. Il ne reste plus qu’à apprendre la densité aux enfants des écoles. C’est ça le changement selon Madame Royal.

Encore quelques voyages et elle nous inventera un vocabulaire tout neuf.

                                                                                          Xavier de ROUX

Advertisements
Catégories :Actualite
  1. Gilbert
    mardi, janvier 9, 2007 à 17 h 28 min

    C’est juste une simple critique humoristique qui pourrait être faite à n’importe quel élu voyageant à l’étranger, pardon faisant du tourisme .
    En voyant l’entête de votre BLOG Un Homme des idées des actions, j’ai cru Comprendre qu’était sous entendu: Un humaniste avec des idées neuves qui agit pour ses concitoyens.

  2. Peterlind
    mercredi, janvier 17, 2007 à 11 h 58 min

    Pour que la raison prévale sur
    la démagogie et le politiquement correct

    La question étant : Pouvons-nous marcher tous dans le même sens ?
    La réponse est bien évidemment : non.

    Chaque français a une bonne raison de penser différemment de son voisin.
    C’est ça la démocratie…..et c’est bien ainsi.

    Mais pour que cela soit productif, il faudrait avant de prendre parti, que nous soyons certains que nos élus ou présidentiables oeuvrent avant tout, pour l’intérêt de la France dans le plus total désintéressement.
    Comment pouvons-nous y croire et leur faire confiance ? Quand nous sommes victimes de la manipulation des uns, de la soif de pouvoir et de l’ambition des autres.

    C’est tellement enivrant la toute puissance, quand il y a tellement d’avantages en jeu, salaires de Président ou de Premier ministre à vie, chauffeur à vie et sans parler des affaires. Pour tout cela, ils sont prêts nos chers politiciens à nous charmer et nous faire croire qu’il n’y a qu’eux pour redresser le pays, allant jusqu’à, oublier qu’ils ont déjà pour la plupart été au pouvoir et que rien n’avait véritablement changé sous leur règne. Une fois mis hors jeu, leur seule idée, c’est de reconquérir leur poste perdu en prônant l’alternance, même si le gouvernement en place est sur le point de redresser la barre.
    On est toujours contre les idées de la droite quand on est à gauche
    Et on est contre la gauche quant on est à droite.
    C’est comme ça que l’on détruit un pays en l’endettant un peu plus à chaque fois.
    On nous endoctrine, on nous conditionne, on nous canalise, on nous fait croire qu’il est de bon ton d’être de gauche pour faire parti des branchés et de l’intelligentsia et surtout le cœur….Oui, c’est ça, le cœur. Il faut avoir du cœur, défendre les plus démunis, alors, pour cela, il n’y a que la gauche.
    On va jusqu’à brader la France pour avoir des voix, on accepte n’importe quoi, même l’impossible pour se donner bonne conscience.

    Une fois sa carte du parti en main, on peut enfin dormir tranquille, on vous pardonnera de gagner plus que les autres, puisque vous faites désormais parti des politiquement corrects.

    Et puis il y a les médias, les trois quarts sont de gauche, il a bien bétonné le tonton Mitterrand, ça aide les médias, quant on est de gauche.
    C’est vrai que tous ces animateurs de télé, producteurs et autres, ont du mal à faire accepter leur faramineux salaire, alors il faut bien être de gauche pour faire passer la pilule.

    La réalité est malheureusement tout autre et si différente. Quand on creuse un peu, il est affligeant de constater la vérité et les intérêts qui sont en jeu.

    Je ne peux et ne veux citer personne, mais croyez moi sur parole, je connais bon nombre de gens de gauche parmi les plus connus possédant hôtel particulier, immeuble, maison à la campagne et allant jusqu’à posséder une Ile (ils se reconnaîtront). Je suis heureux pour eux, bravo je les félicite car ils l’ont sûrement gagné, mais alors qu’ils ne revendiquent pas la générosité au nom du socialisme, alors qu’il n’y a pas plus bourgeois qu’eux. Je vous en conjure, arrêtons d’être naïfs en imaginant que nos hommes politiques, nos personnalités de gauche sont des modèles de vertus et d’abnégation. Il n’y a pas plus capitalistes et bourgeois qu’eux.
    Oui la gauche caviar existe.
    Etre ambitieux et aimer l’argent, ce n’est pas une honte, quand c’est le fruit et l’aboutissement de votre intelligence, de vos capacités intellectuelles, de votre travail et surtout de votre probité.
    Mais c’est condamnable, quant on en a honte et que l’on se cache afin de ne pas choquer les plus démunis, il faut paraître comme eux. C’est d’autant plus lamentable que l’on se dit de gauche au grand cœur et que l’on utilise les pauvres et la naïveté des gens simples pour se créer une fortune sur leur dos, alors oui je suis révolté.
    Il ne fait pas bon de réussir en France, car c’est immédiatement synonyme d’exploitation, certes, il y a des abus et des PDG condamnables, notamment ceux qui conduisent les sociétés à la faillite et qui partent malgré tout avec un parachute bien confortable.

    Français, Françaises, futur électeurs, posez-vous la question, que deviendrait demain une France, sans chefs d’entreprise, sans capitalistes, sans les grandes fortunes, sans pouvoir d’achat ?

    Ne pensez-vous pas qu’il serait préférable de reconnaître qu’un pays a besoin de cet argent frais (peut-être honteusement dépensé au regard de certaines personnes), mais indispensable au bon fonctionnement d’un pays.

    Plus il y aura de personnes riches qui viendront dépenser leur fortune en achat de toute sorte, plus il y aura des commerces, des entreprises pour les contenter. Autant d’emplois en plus, engendrant une réduction du chômage.

    Prenons pour exemple à petite échelle, la principauté de Monaco. L’impôt elle ne connaît pas, résultat toutes les grandes fortunes du monde sont là. La pauvreté n’existe pas et chacun y trouve sont compte.

    J’ai pour habitude de dire : « On fera toujours d’un communiste un capitaliste, mais l’on ne fera jamais d’un capitaliste un communiste »

    Car, donnons la possibilité à une personne pauvre de s’enrichir et on la verra immédiatement prôner un autre dialogue, sa vision de la vie prenant une toute autre dimension.

    Tous les pays de l’est, anciennement sous le Joug du communisme, se tournent vers le capitalisme. Nous allons faire partie des pays les plus endettés d’Europe, si nous continuons à nous voiler la face et à refuser l’évidence par bêtise et par démagogie, alors que nous avons une fabuleuse capacité à réussir, pour peu que nous changions nos mentalités rétrogrades en inéquations avec le terrible enjeu que représente le mondialisme.
    – Arrêtons d’être mesquin et jaloux de son voisin.
    – Arrêtons d’être assisté et de toujours demander plus d’avantages aux autres, si l’on peut l’obtenir soi-même avec un peu de courage.

    Mitterrand était le Tonton protecteur (enfin c’est ce qu’il a voulu laisser croire, en s’en mettant personnellement plein la poche).

    Maintenant, nous avons notre Ségolène Royale qui joue «Sainte Jeanne d’Arc » mère protectrice des Français par sa candeur et sa juvénilité.
    Mais surtout, si stupide, qu’elle en est arrivée à faire l’éloge de la justice en Chine au détriment de celle de son pays.
    Bien évidemment, en bon analyste que je suis, j’ai bien compris qu’elle voulait dire que la justice en Chine était plus rapide à rendre la justice que nos propres tribunaux, seulement elle a omis de dire que c’était la plus expéditive aussi, avec ses milliers de condamnation à morts.
    Est-ce vraiment la Présidente qu’il nous faut pour la France. Je vous laisse seul juge.

    Non, de toute évidence, elle ne fait pas le poids. Ce n’est pas un joli minois ou une gravure de mode tout sourire qu’il faut à la France, mais bien un Président sachant porter les valeurs de notre pays. Nous vivons dans une aire extrêmement dangereuse. Nous sommes menacé de toutes parts.

    Alors, réagissons, il n’est pas trop tard, donnons une chance à notre pays en mettant à sa tête un véritable Président qui saura être innovant et réformateur, mais également ambitieux pour la France et non pour lui-même.
    Je ne suis pas le porte parole de Nicolas Sarkozy, mais je pense en toute âme et conscience que c’est le seul qui puisse apporter un renouveau à la politique. A nous de lui demander des garanties sur son programme, afin qu’il soit bien mis en pratique.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :