Accueil > Emploi, L'Echo des Arènes > Morosité !

Morosité !

Les Français seraient moroses ; la presse l’affirme, un rapport préfectoral le confirmerait. Les Français seraient inquiets pour leur avenir et nostalgiques de la grandeur passée. Il est évident qu’un pays qui produit depuis 25 ans un taux de près de 10% de chômeurs doit s’interroger sur son organisation sociale et son goût d’entreprendre.

Tout effectivement dans le traitement du chômage a été essayé. On a même tenté de diminuer le temps de travail pour le partager avec ceux qui ne travaillent pas. Cette généreuse idée de M. Larrouturou, reprise par Nicole Notat, Gilles de Robien et Martine Aubry, n’a évidemment pas donné le résultat souhaité. Ce n’est pas le nombre de chômeurs que l’on a baissé mais le montant des salaires !

Le gouvernement, n’osant toucher à cette merveille, a augmenté le SMIC à marche forcée, ce qui est bien, mais ne règle pas le problème ; quant aux salaires des fonctionnaires qui représentent 40% du budget de l’Etat, on ne peut les augmenter qu’en augmentant les impôts dans une proportion voisine, alors que le pays s’est endetté sans mesure et n’arrive pas à réduire un déficit accumulé depuis 20 ans.

Certes les mesures prises pour conserver l’assurance-maladie à un coût acceptable pour chacun ont l’air de produire leurs premiers fruits, mais la grogne d’une partie du corps médical se met à l’unisson des autres corporatismes, comme s’il était très difficile d’avoir une vision globale de la société dans laquelle nous vivons, et donc le sens de l’intérêt général qui n’est évidemment jamais l’addition des intérêts particuliers.

Mais ce qui semble plus grave, c’est qu’à force de parler d’emploi, on cesse de parler de métier, du rôle de chacun dans notre peuple, des passions qui peuvent pousser les uns ou les autres à exercer telle ou telle activité. Tout semble interchangeable, et pourtant, si nous voulons garder notre place et notre rang dans le monde nous devons avoir toujours des vocations de chercheurs, de scientifiques, de créateurs, d’inventeurs, et notre système éducatif, qui d’ailleurs s’en rend compte, doit continuer aussi à produire cette indispensable élite. Encourager l’apprentissage n’est pas en contradiction avec l’accès aux sciences et aux savoirs les plus complexes ; l’aventure spatiale européenne en est un exemple, comme le sont d’ailleurs l’aéronautique, la biologie ou la recherche atomique !

Nous vivons finalement dans un monde bien fragile, sur des plaques tectoniques flottant sur du magma. Il suffit de quelques secondes ou de quelques minutes pour anéantir une portion d’humanité ; quelque secondes entre le bonheur et le malheur ; quelques minutes pour l’éternité.

Le cataclysme asiatique nous a brutalement remis à notre place qui est tellement temporaire, et à notre condition humaine si fragile ; vu du haut de la vague nos ambitions sont apparues chétives, et médiocres nos révoltes. Mais cela n’empêche pas, heureusement, cette volonté de nous dépasser qui vient du fond des temps. Alors sommes-nous vraiment moroses ? Attendons-nous le sauveur ? Ou les rayons du supermarché sont-ils trop chers ? Cela fait beaucoup de questions et pas tellement de réponses. La vérité est sans doute ailleurs, tapie au fond de chacun de nous, capable du meilleur et du pire. C’est pour cela que l’on a inventé, il y a bien longtemps, le bouc-émissaire. L’élu s’est porté volontaire pour ce poste et c’est comme cela qu’est née la démocratie représentative. Messieurs les boucs-émissaires, à vos places, l’opinion est morose, vous allez déguster !


Xavier de Roux

Vous pouvez réagir à cet éditorial en écrivant à l’adresse électronique suivante: contact@xavierderoux.net

Publicités
Catégories :Emploi, L'Echo des Arènes
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :