Accueil > Elections > Les Ides de Mars

Les Ides de Mars

Nous allons donc voter en mars. En principe pour élire les assemblées régionales et départementales et donc pour désigner les exécutifs locaux. En réalité on risque de voter pour beaucoup plus que cela ou pour beaucoup de choses à la fois. Le gouvernement Raffarin, rompant clairement avec la ligne socialiste qui inspira majoritairement la politique des 20 dernières années, a entrepris des réformes de fond tout à fait considérables : allègement des dépenses publiques et révision du rôle de l’Etat, réforme des retraites, revalorisation de l’entrepreneur et de l’entreprise, lutte contre la criminalité, baisse des impôts, réflexion sur l’éducation nationale et sur notre système de santé pour les adapter aux besoins et aux nécessités de la société actuelle ; au plan international réaffirmation du rôle de la France dans le monde, notamment en matière de défense.
Une telle rupture avec la pensée dominante française faite de résignation et de confort corporatiste, de certitudes générales et d’impuissance particulière, a bien entendu soulevé le ban et l’arrière ban des intérêts particuliers, des situations acquises et des conservatismes en tous genres drapés dans la certitude qu’ils sont la voie du progrès de l’humanité, même si cette voie est une impasse évidente.

Mais la rupture voulue par Jean-Pierre Raffarin et d’ailleurs parfois discutée à l’intérieur de son camp, est absolument nécessaire.
La France est pleine d’énergie et la résignation ou le renoncement sont la pire des solutions. La volonté d’entreprendre reste le moteur humain du progrès depuis toujours et ce goût de créer, qu’il soit collectif ou individuel, doit trouver toute sa place pour que l’on puisse encore inventer, imaginer, construire, pour que nous ne tombions pas dans une grise banlieue de l’histoire, où s’achèverait, sans gloire, l’histoire de notre pays.

Pourtant le tir de barrage de tous les conservatismes conjugués va se déclencher aux élections locales, et il faut bien en mesurer l’enjeu.
Une élection locale ce n’est pas un moment où l’on peut exprimer sa mauvaise humeur, sans trop craindre les conséquences politiques, c’est d’abord le choix de responsables d’exécutifs locaux qui ont – avec la décentralisation – des pouvoirs importants de nature à influer sur la vie quotidienne des uns et des autres. C’est le choix de la formation, des grandes infrastructures, des perspectives de développement ; c’est aussi une vision de la solidarité sociale dont on débattra certainement lorsque l’on abordera la mise en place du Revenu Minimum d’Activité, ou l’aide à la création d’entreprise ; car le choix entre l’emploi marchand et l’emploi aidé sera d’abord un choix des collectivités locales. Ce n’est pas tout à fait par hasard si le département de la Charente-Maritime qui mène depuis 20 ans une politique volontariste de grands projets, est devenu au plan national un des départements où se créent le plus d’entreprises.

Il est très irritant d’entendre tous ceux pour qui il est toujours urgent de ne rien faire joindre leurs clameurs à ceux qui pensent qu’aucun problème ne résiste à une absence de solution, puisque la responsabilité est toujours celle de l’autre. On connaît les conséquences pratiques de ces choix, hausse de la fiscalité et déficits publics abyssaux, difficulté d’entreprendre, foisonnement des procédures. Le XXème siècle a été le siècle des grandes utopies qui ont toutes fini dans la misère et malheureusement dans le sang. Des nostalgies traînent encore ici et là, comme des bancs de brouillard, à l’extrême droite ou à l’extrême gauche. Ce ne sont pas des joujoux protestataires ; le passé a vu exister ces chimères ; le poing tendu était noir ou rouge. Ne réveillons pas les démons. Ce que l’on nous demande c’est simplement d’avoir le courage du futur.

Advertisements
Catégories :Elections
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :