Nucléaire Iranien :un accord est-il possible?

vendredi, février 20, 2015 2 commentaires

La lecture de la presse  Israêlienne semble confirmer l’évolution de la diplomatie Américaine vis à vis de l’Iran.

Les Etats Unis ne seraient plus sur une ligne dure interdisant à l’Iran de fabriquer de l’uranium enrichi mais sur la limtation du nombre de centrifugeuses que l’Iran pourrait utiliser . Ces discussions techniques lachent la bride au nucléaire Iranien au grand dam d’Israêl  et irritent le noyau dur de la diplomatie Française ,farouchement anti Iranien ,mais tiennent compte des intéréts géopolitiques Américains

Le Président Bush n’avait pas cru Jacques Chirac qui le mettait en garde contre une intervention militaire en Irak au nom de la fragilité de ce pays artificiel ,crée en 1920 au Traité de Sévres rassemblant de populations diverses aux religioins différentes et surtout abritant le lieux Saints du Chiisme ouvrant anisi la porte à l’influence Perse que Sadam Hussein avait toujours combattu au point d’avoir mené à linstigation des Etats Unis une guerre cruelle pendant huit ans .

L’analyse de Jacques Chirac ,exprimée avec brio par Dominique de Villepin aux Nations Unies ,s’est avérée juste. Les Etats Unis aprés avoir envahi l’Irak n’ont jamais réussi à y rétablir la paix . Ils ont au contraire déstabilisé le Moyen Orient quiavu naitre sous la protection des uns et desautres des mouvements extrêmes ,intolérants ,prechant la guerre sainte contre tout ce qui ne leur convient pas.

La  Russie a  eu beau tirer la sonnette d’alarme en Syrie ,l’Occident ,une fois de plus comme en Lybie ,a enfourché le cheval de guerre contre le régime d’Hafez El Assad permettant à un Calife autoproclamé de controler une partie substantielle de la Syrie t de l’Irak sous le regard bienveillant de la Turquie .Or ce Calife ,el Bagdadi n’était auparavant qu’un modeste fonctionnaire Irakien emprisonné un an par les Américains -on ne sait plus trés bien pourquoi -et devenu fou furieux en prison!

Devant cet embrasement qui menace toute la région c’est paradoxalement l’Iran Chiite , la République Islamique ,qui a permis de sauver Bagdad  de la poussée de Daech  et d’organiser la riposte en controlant  le quart sud est du pays et le grand port de Bassorah  puis d’apporter son aide au régime Syrien en faisant entrer dans le conflit le Hesbollah Libanais et de faire à Aden un certain ménage .

Du coup lesintérêts objectifs des USA et de l’Iran dans cette partie du monde sont devenus ,pour l’instant , les mêmes Or l’Iran a besoin d’un accord sur le nucléaire pour mettre fin aux sanctions économiques et finançières qui étranglent le Pays en l’empéchant de fonctionner normalement et qui alimentent en conséquence un malaise social alors que les élections législatives sont prévues en 2016 . Or , au Majlis une partie des députés ménent une fronde sévère contre le Président  Rohani en l’accusant de capituler devant les exigences des puissances occidentales. Le Guide suprême , Ali Khamenei, soutient plutôt le Président mais s’est opposé au référendum sur le débat nuclèaire que ce dernier voulait organiser pour faire taire ses adversaires .Les Pasdarans dont beaucoup sont hostiles à Rohani tiennent une grade partie de l’économie et contrôlent les circuits financiers. Ils tirent donc des sanctions une partie de leur pouvoir.

Entre les réformateurs qui veulent normaliser la  société toutenconservant la République Islamique et les conservateurs qui tirent partie du systéme,l’existence de sanctions fait toute la différence . Les Etats Unis l’ont compris , les Russes en bon voisin le savent parfaitement ;la Chine représente la ùoitié du commerce extérieur de l’Iran et l’Allemagne conserve  sa place .Restel’hystérie de la diplomatie Française qui va bientot  sans doute devoir affronter le principe de réalité

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

L’Unité Nationale

mercredi, janvier 14, 2015 1 commentaire

Depuis 1918 la  Marsellaise n’avait pas été chantée à l’unisson, dans l’hémicycle, par la Représentation Nationale.

Le premier ministre a montré qu’il était un orateur mais il a surtout compris que la formidable levée en masse d’un peuple devant l’attaque, le formidable élan d’un peuple qu’on disait en déclin, méritait mieux qu’un salut, une réponse.

Mais d’où vient la naissance du terrorisme Arabe en France ? Il y a eu certes la guerre d’Algérie et le combat pour l’indépendance mené par les Algériens, mais il y a eu ensuite l’exportation sur notre territoire de la guerre Israélo Palestinienne. Sans doute le Général de Gaulle avait vu juste, lorsqu’après  l’occupation de la Cisjordanie par Israël en 1967, il pronait une solution équitable du conflit en rendant aux Palestiniens au moins une partie substantielle des territoires conquis.

Mais ce conflit faute de trouver un réglement aprés trente huit ans de palabres, est devenu un conflit Israëlo Arabe, entrainant dans la région crises aprés crises dont la  tragique guerre civile au Liban et la montée des terrorismes autour de l’étendard commun d’un Islam fondamentaliste, whahabite ou salafiste.

Les Etats-Unis n’ont pas arrangé les choses en entreprenant de « démocratiser » l’Irak à coups de canons puis en renvoyant dans ses foyers une armée vaincue. Le printemps Arabe a mené l’Egypte au bord de la guerre civile et la Libye à l’éclatement.

Or la France en Syrie comme en Libye est apparue partie prenante puis elle est partie au Mali éteindre l’incendie nourri par le feu Libyen, face bientot à un califat auto proclamé dont il faut combattre les tentacules en Afrique subsaharienne.

Ainsi la mèche allumée à Jérusalem en 1967  brule et se consume métastasant nos sociétés au point que juifs et arabes viennent se quereller sur notre sol.

Les budgets de la défense n’ont cessé de diminuer et pourtant on déploie 10000 hommes en France qui s’ajoutent aux 10000 hommes engagés  sur les théatres d’opération extérieures  dont on ne voit ni les limites ni la fin.

C’est donc à la diplomatie de prendre le relai sans attendre. Et il est déjà bien tard. François Hollande a réuni en quelques jours Quarante quatre chefs d’Etat à Paris. C’est un exploit. Mais il faut maintenant qu’il propose une solution à la hauteur de l’émoi et d’abord un réglement du conflit Iraélo Palestinien et en Afrique un plan de développement  permettant de stabiliser ce continent qui nourrit l’immigration faute de pouvoir nourir ses populations.

Si la France réunie joue son rôle international d’une seule voix et regarde loin alors les millions de Français descendus dans la rue, donnant un sens à la Marseillaise, auront bien servi l’humanité.

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

Les folies du principe e précaution .

mardi, décembre 30, 2014 Laisser un commentaire

La République bégaient et les élus se moquent du monde . Aprés le Sénat voiçi les députés qui veulent débarasser la Constitution du principe de précaution que jacques Chirac y avait introduit à grands son de trompe .Le brave Eric Woerth a même déposé une proposition de loi dans ce sens. Et pourtant …qui se souvient de l’hystérie de Nathalie Kosuisko Moriset ,rapporteur du texte , terrorisant de Président de la Commission des Lois ,Pascal Clément et ne souffrant aucune contradiction à l’absurdité juridique qu’elle déclinait tous les jours avec grace et satisfaction . La sottise du texte qu’on allait fourer dans la Constitution , c’est à dire dans la plus haute norme juridique du pays ,sautait aux yeux de n’importe quel juriste normalement instruit mais ne venait pas à l’esprit de la dame qui regardait son avenir .
Le texte vaut pourtant son pesant d’or et il a franchi à une quasi unanimité l’obstacle du Conseil d’Etat et celui des Commissions des Lois .On ne faisait pas du droit ,on flattait le Prince , Chirac , qui tenait en vénèration son inspirateur : Hulot .
On a donc ecrit d’abord et fait voter ensuite , à Versailles , en congrés les deux Assemblées ,le texte suivant:
Lorsque la réalisation d’un dommage , bien qu’incertain en l’état des connaissances scientifiques pourrait affecter de manière grave et irreversible l’environnement … le dommage est incertain , on ne sait pas si il peut se produire , mais on peut penser qu’il se produira parceque le ciel est fait pour nous tomber sur la tête …les autorités publiques veilleront ,par application du principe de précaution,à la mise en oeuvre d’évaluation des risques ….mais l’état des connaissances juridiques estime incertain la réalisation du dommage …..et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées ,afin de parer à la réalisation du dommage . Elles deviennent donc responsables si elles n’ont pas prises les bonnes mesures .On introduit pour la première fois dans notre droit la responsabilité du fait de l’incertitude !
Cette formulation idiote a produit les effets que l’on connait :il est urgent de ne rien faire , ou d’empécher de faire . L’aventure ce n’est plus l’aventure. Hulot la range au grenier .
Et l’UMP découvre aujourd’hui que le texte qu’elle a tellement défendu au point d’interdire les amendements de bon sens ,serait un frein à la croissance , à l’invention ,au progrés !L’UMP a mis dix ans à se rendre à l’évidence . Plutot que de prévenir un risque fantôme il serait peut etre temps d’appliquer aux mesures et aux projets-y compris parlementaires -les études d ‘impactes nécessaires et l’évaluation des risques et des bénéfices.
Mais comme dirait Peillon il faut inventer une religion laique . Avoir la foi dans ce que l’on estime bien ou mal est sans doute la solution . On interdit la recherche sur les sujets tabous ,et rien n’est plus facile à trouver q u’un tabou ,la recherche sur le gaz de schiste par exemple et le tour est joué . Imaginez construire aujourd’hui le barrage de Donzère Mondragon ,un réseau ferré moderne ou l’aéroport de Roissy ! C’est tout simplement impensable. Endormons nous à l’ombre de François Hollande en attendant la fin de l’hiver Français.

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

Drole d’Europe …

jeudi, décembre 11, 2014 Laisser un commentaire

Depuis la chute de l’Empire de Rome et la fin de l’Empire sous l’assaut des barbares ,au V siécle ,le reve permanent des Européens a été de retrouver ces frontières anciennes de la civilisation occidentale.
De Charles Magne à Charles Quint et de Charles Quint à Napoléon ,les tentatives de réunification ont toujours échoué.
De Metternich à Bismark ,l’Autriche puis l’Allemagne ont relevé le flambeau .Le sang a coulé .Hitler est venu et c’est dans les ruines d’une Europe dètruite que Jean Monnet, Robert Schuman ,de Gaspéri puis Adenauer ont relevé le gant , avec Otto de Habsbourg dans le magasin des accessoires .
Puisqu’on ne voulait plus la guerre il ne fallait plus de Nations !L’Europe ce serait celle tranquille du marché, celui du charbon et de l’acier d’abord , celui du nucléaire et plus simplement ensuite celle du Marché Commun dans l’acte fondateur duquel on inscrivait les principes du libéralisme économique autour desquels il devait grandir .
Tous les socialistes disponibles signérent d’un bel élan cet acte de baptéme .
Certes , à gauche le parti Communiste s’insurgeait et le RPF Gauliste en faisait autant .Mais les Etats Unis étaient à la manoeuvre avec dans la manche , leur joker , la Grande Bretagne redoutant l’unité du continent .
Enfin , nous étions en 1957 , tout le monde craignait le bolchevisme Russe et les Soviets partout !
On a donc commençé à batir le marché commun , à grignoter les souverainetés nationales .Puis l’Europe a payé au prix fort la réunification de l’Allemagne et comme on butait sur la monnaie on s’est dirigé vers une monnaie commune puis une monnaie unique impliquant des régles budgétaires communes .
Mais tout cela aujourd’hui semble oublié .Madame Merkel a réussi à imposer à l’Allemagne un nouveau modéle social qu’elle tente maintenant d’étendre à ses voisins et donc bien sur à la France.
Certes le modéle social Français necessite quelques retouches si ce n’est un lifting complet , mais ce ne sont pas nécessairement des retouches à l’Allemande!
La France n’est ni la Gréce ni le Portugal et c’est justement parcequ’elle est riche qu’elle est difficile à réformer .Chacun trouve quelquechose à y perdre !
Mais tandis qu’elle tance une France paresseuse ,l’Allemagne méne seule sa reconquéte Européenne.
La crise des Balkans lui a permis de détruire une Yougoslavie honnie et de récupérer dans sa sphère d’influence la Croatie ,comme d’ailleurs ce qu’il reste de l’Autriche Hongrie , Slovénie comprise .
Or maintenant voilà que l’Allemagne tente un front contre la Russie pour récupérer l’Ukraine dans l’OTAN et c’est dans ce réglement de comptes que Madame Merkel souhaite entrainer l’Europe.
Or entre l’Ukraine et la Russie le choix de la France ne peut pas se discuter .
On ne va pas refaire l’histoire de la défaite Russe de 1917 , le Traité de Brest Litovsk , la création de l’Ukraine dans ses frontières actuelles et ,indépendante , son entrée dans l’Union Soviétique .
Certes pour ces raisons une partie de l’Ukraine s’est tenue au coté de l’Allemagne lors de la deuxiéme guerre mondiale , mais cette guerre est finie !et les Russes l’ont gagné .Leur régime a changé mais pas la géopolitique .
La République Française n’a jamais été du coté des Habsbourgs ,meme si Clémenceau a exagéré dans la détestation .
L’Allemagne ne peut pas nous entrainer , sous pretexte que nous serions faibles , sur ces sentiers dangereux et en meme temps nous laisser tomber dés qu’il s’agit de l’Afrique ou du Moyen Orient.
François Hollande , une fois n’est pas coutume,à eu raison de s’arréter à Moscou ,coiffé du bonnet Kazakh . Il ferait bien maintenant de livrer les Mistrals à la Russie !

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

Fin de régne.

mardi, novembre 11, 2014 Laisser un commentaire

A la moitié de son règne François Hollande joue les historienss de la Grande Guerre. Il est au pied des monuments des ames disparues . Ca le change du présent de l’atmosphère glauque qui sent les embrouilles de la République et l’impuissance du temps .
Ce soir l’ENA dine avec l’ENA . on se met à table , on parle de sa promotion et de ses promotions,de ceux qu’on connait , de ceux qui sont utiles ,des réseaux qui fonctionnent ,des familles qui abritent les ambitions en procurant la richesse et puis de ceux dont il faut éviter l’ascension ,des originaux dangereux!
Mais la République se ridiculise dans ces embrouilles de diner en ville tandis que des journalistes patentés jouent les flics de la mondaine!
Une pitoyable affaire qui fait les gros titres ,sent l’andouillette selon Herriot,c’est àdire assez fortement la merde.
Cette affaire met en lumière le difficile retour de Sarkozy ,elle fait planer le doute sur les relations entre l’Elysée et la Justice,elle présente François Fillon en traitre de comédie et son ami Jouyet en drogman Ottoman , celui qui rendait des services à tout le monde à la Cour du Sultan .
La République s’embourbe et ses dirigeants bégayent en déposant des gerbes sur les monuments des morts pour la Patrie qui se retournent dans leur tombe. Mais les dirigeants d’un pays ,paralysé depuis longtemps par son administration ,préfèrent continuer leurs conversations entre collégues , entre anciens collègues ,membres des memes promotions , la promotion Voltaire , celle de François Hollande faisant particulièrement recette .
Au sortir de l’ENA on choisit une carrière ,à droite ou à gauche selon les opportunités du moment,mais on reste entre amis ayant appris les meme choses ,les memes régles sur la façon d’administrer le Pays,sur son économie et sur la règlementation nécessaire.
Donc rien ne bouge qui ne soit en phase avec les préoccupations de l’administration !
François Hollande nous a promis un choc de simplification qui doit faire gagner ou économiser des milliards ! Cependant il y a huit ans ,le gouvernement d’alors,aprés avoir crée le comité de simplification administrative ,annonçait que « la France a défini et testé une méthodologie d’évaluation des couts administratifs des réglementations pesant sur les entreprises »… »l’objectif est de diminuer la charge administrative de 20%  »
Parmi les cinquante huit mesures prévues ,le silence de l’administration vaudrait autorisation et tout serait plus simple de la délivrance d’un permis de construire à l’agréement des artificiers de divertissement ou à celui des transporteurs d’animaux vivants.
Dans cet inventaire à la Prévert des autorisations en tous genres devaient disparaitre et la confection du dossier qui va avec…On nous annonce aujourd’hui que le choc , une fois de plus , est pour demain!
Les élus applaudissent . Ils connaissent le discours par coeur et comme la décision leur échappe ,la démocratie fout le camp.
Aprés deux ans et demi le quinquennat de Hollande sent la fin de règne , à moins que ce ne ce soit la République ! Ce ne serait pas une bonne nouvelle , mais au point où nous en sommes !

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

La science du déclin .

jeudi, octobre 16, 2014 1 commentaire

Le doute sur l’identité nationale , le déclin de la France, son retrait de l’histoire,s’installe dans l’opinion.
Notre pays serait hors du temps ,ses élites et sa jeunesse émigreraient massivement à l’étranger tandis qu’une classe politique coupée du réel n’aurait plus d’influence sur l’organisation et l »évolution de la société. En conséquence la foi en la démocratie reculerait pour laisser place aux forces extrémes seules capâbles de rebatir une identité nationale indispensabler à la vie collective ..
La prose d’Eric Zemmour fait un tabac tandis que le gouvernement en place semblepar son incohérence valider ces thèses .
Pourtant ce noir pessimisme ne correspond pas à la réalité d’un des pays les plus riche de la planéte,certes fragilisé par l’histoire .
Le déclin de la France est éternel .Il est gaulois puis romain puis Mérovingien , puis Carolingien …de Dagobert bà la succession de Charlemagne, de la naissance des Capétiens à la guerre de cent ans,de l’ascension des Bourbons à la chute de Napoléon ,effaçant une révolution périlleuse ,de la Restauration à Sedan , de la troisiéme à la quatriéme république , de Pétain àLaval,le déclin semble etre inscrit dans les génes de cette Nation qui doute perpetuellement d’elle meme ,mais qui parfois étonne lemonde et l’irrite souvent .
Notre pays s’est surtout brouillé avec ses élites et ses entrepreneurs. Il a inscrit le mot égalité sur tous les frontons de ses monuments publics , n’aime pas voire s’exhiber la richesse , mais reste le champion du monde de l’épargne et penche pour une vie collective organisée sous le nom de solidarité nationale , qui n’est pas un vain mot ,puisque cette solidarité assure les retraites , la santé , la famille . Mais il faut bien la financer. Et c’est là que le bas blesse. Le systéme coute si cher par son organisation hors d’age et par l’augmentation des couts qu’on ne peut plus le financer tel qu’il est.
Pendant des années on a parié sur la croissance pour rembourser les emprunts nécessaires à sa survie.
Mais tout à une fin . Deux mille milliards de dettes : l’Etat -pas la France- est en faillite .
C’est ce que constate la commission de Bruxelles chargée par nous d’assurer une stabilité budgétaire aux pays de l’eurogroupe puisqu’ils partagent une monnaie commune .
`Nous avons en effet décidé -à tord ou nà raison , avec le traite de Maastricht,une monnaie commune. Elle existe . le revers de la médaille c’est qur nous ne pouvons plus dévaluer à notre gré ,c’est à dire ruiner de temps en temps les épargnants et les rentiers pour faire tourner la machine ,et nous avons accepté , par Traité ,l’économie de marché . Il faut bien nous y r ésigner.
Or nous avons élu un Président qui préchait le contraire pour remplacer un Président agité qui ne s’était pas senti obligé à des réformes peu populaires .
Le pays , ainsi guidé , refuse de sauter l’obstacle et crie à la fin du monde alors qu’il devrait prendre des mesures de bon sens inspirées plus par l’arithmétique que par la philosophie politique .
Il ne s’agit pas de faire plaisir à l’Allemagne. Nous avons emprunté . Il faut rembourser et comme les impots ont atteints des sommets c’est bien à la depense de l’Etat et des collectivités qu’il faut s’attaquer puisque nous ne pouvons pas dévaluer la monnaie . Il faut donc fixer des priorités .
Procéder à des expertises de nos systémes de santé , d’ensegnement , de retraites ….les études ne manquent pas ! et si les choix politiques sont trop durs , procédons par référendum pour faire céder les groupes de pression. Le bon sens ne manque pas dans notre pays ;il est masqué par la polémique et l’ambition des médiocres . La France a toujours ainsi échappé au déclin .

Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes

La Guerre de Dieu

mardi, septembre 23, 2014 Laisser un commentaire

Entre l’Irak et la Syrie en ruines quelques imposteurs ont réinventés le Califat ,c’est à dire l’empire de Dieu sur terre qui était né de la guerre des Abbassides et des Omeyades et qui avait pris fin en 1920 , aboli par Mustapha Kémal apres la chute de l’empire Ottoman . Le Royaume de Dieu sur terre , toutes les religions en ont révépuisque l’homme a crée Dieu à son image et lorsqu’on entend les préches de El Bagdadi on se dit que Dieu décidement à une drole d’allure , une allure d’égorgeur,une allure de pilleur , une allure de voyou !
Mais Dieu est grand , il comprend tout a compris les massacres des Croosades , les massacres des guerres de religion , les crucifix sanglants et les Borgia et les vendeurs d’indulgences ,les négociants en grace , les grands inquisiteurs et les juges de Jeanne d’Arc comme les juges des apotres
Nos civilisations ont voulu croire qu’en devenant laiques , humanistes , fraternels ,on échapperait à la guerre ,et nous avons eu des guerres épouvantables , les guerres sans Dieu du fascisme et du communisme ,les guerres des idéologues , comme si la guerre était inhérente au genre humain , éternelle,définitive .
Chaque tribu humaine défend ses intéréts et laisse sa trace sanglante dans ses ambitions et dans ses réves : to be or not to be est vieux comme le monde , plus vieux qu’Hamourabi ,plus vieux que Sumer ou Akkad , mais c’est toujours là ou les choses commencent , sur les rives du Tigre et de l’Euphrate !
Les Américains sont venus réveiller le monstre .L’Euphrate c’est si loin du Mississipi ! Bush voulait se venger des tours détruites et des milliers de morts de New York , au milieu de la Pax Américana . Il a eu les Afghans , il a eu les Arabes , il a finalement les musulmans fidéles aux bédouins du désert , ceux d’Ibn Saoud , tandis qu’il a poursuivi de sa vndicte les Perses Chiites ,peut etre les seuls a pouvoir remettre un peu d’ordre dans la Région .

Pourtant tout ce remue ménage sanglant était inscrit dans l’histoire que l’Occident voulait écrire et dont elle avait traçé les frontières au Traité de Sevre , inventant la Syrie et l’Irak , le Liban et la Palestine ,mentant aux Kurdes abreuvés de promesse tandis que la Compagnie Française des Pétrolesz controlait le Wylayat de Mossoul, la British Petroléum les autres gisements d’Irak et bientot d’Iran tandis que l’Aramco américaine s’installait en Arabie Saoudite .
Dieu se faisait la malle ,écoeuré par ces odeurs de pétrole et le Diable s’emparait des détails de la finance ,tandis que la démocratie se planquait sous les palmiers .L’argent a ouvert le bal , la corruption l’a fait couler à flot jusqu’au coeur des républiques,personne ne résiste à l’argent , à la fortune surtout lorsqu’il est lié au pouvoir et qu’il est le pouvoir . Les puritains protestants ,les juifs et les catholiques sont passés à la caisse :fallait donc que Mahomet s’en méle . C’est fait .Bernard Henri Lévy qui a un sens infaillible de l’erreur a chanté le printemps Arabe pour obtenir de Sarkozy qu’il fracasse Khadafi , Tripoli est toujours en feu,Bagdad et Damas en ruine ,tandis qu’un nouveau général s’installait au Caire pour chasser les frères musulmans …
Nous ne comprenons rien à tout cela , nos conquétes passées sont des bombes à retardement et finalement nous faisons la guerre à un ennemi invisible qui est nous meme puisqu’il est simplement l’autre !
Alors on pourrait peut etre arréter ,laisser les nobles seigneurs faire la guerre ou la paix au nom d’Allah et nous retirer honteusement de l’ombre des créatures funestes que nous avons , avec délice , inventé .
Xavier de Roux

Catégories :L'Echo des Arènes
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés